Casimodo et le sexe

Publié le par Alexis BARECQ

Tout être, handicapés ou non, a droit à une sexualité

Raël soutient la proposition du Professeur Waynberg, président de l'Institut de sexologie de Paris, de permettre aux handicapés de vivre leur sexualité !
Lors du colloque sur la sexualité des handicapés qui s’est  tenu le 27 avril 2007 au Parlement européen de Strasbourg, le Professeur  Waynberg a souligné que la sexualité des handicapés reste en France un  véritable tabou. A l’instar des Pays-Bas, de l'Allemagne et de la Suisse, le Professeur Waynberg propose que soient mises en place en France des professions dites « aidants » ou  « accompagnatrices sexuelles », prodiguant baisers, caresses ou massages aux personnes adultes invalides.
Ce service, réclamé par des associations d’handicapés, implique une révolution des mentalités et de la loi française, les handicapés étant encore aujourd’hui considérés comme des sous-êtres, incapables d'être aimés, d'aimer et de séduire…
Raël, leader spirituel du Mouvement Raëlien, non seulement apporte son soutien à cette proposition, mais aussi rappelle que  la sexualité est un facteur d’épanouissement essentiel pour tout être humain. L’absence de plaisir sexuel et sensuel est un facteur d’aggravation du mal-être et est à la source de la plupart des violences, qu'elles soient domestiques ou en société. Les accompagnatrices sexuelles, qu'elles prodiguent leurs services à des handicapés ou non, sont indispensables pour une société équilibrée, et devraient être encouragées plutot que mises au banc.

Retour au Menu Principal Rael Expression

Publié dans Société

Commenter cet article