Cochon blasphémateur

Publié le par Webmaster

Un communiqué diffusé en Suisse en rapport avec l'actualité locale.

Communiqué de presse
Genève, le 14  mai 2007
LE DROIT AU BLASPHEME
Un politicien Valaisan s'est récemment déclaré outragé par une jeune société Lausannoise qui édite des skateboards avec une représentation de la cène où Jésus et ses apôtres sont remplacés par des cochons. Lorsque qu’un UDC valaisan voit quelques cochons autour d’une table, il se sent atteint dans sa foi !!! Dans un état laïc il est étonnant de voir qu’un politicien portant des croyances aussi farfelues et ne tolérant pas la liberté d’expression se retrouve parmi les élus!!!  Avant de débarrasser les planches à roulette de leurs têtes de cochon, ne serait il pas plus urgent de soulager les athées valaisans atteints dans leur foi et « blasphémés » au quotidien par les centaines d'instruments de torture que sont les croix chrétiennes qui bordent les routes du canton ? Ou par les cloches sonnant régulièrement les appels à la messe ?
Le mouvement Raëlien soutient le droit au blasphème, c’est à dire le droit de plaisanter sur la religion, de caricaturer les personnalités politiques et religieuses, le droit de dire haut et fort « dieu n’existe pas » ainsi que le droit de nier l’existence du Saint Esprit sans être inquiété. Nous apportons notre soutien à ces jeunes entrepreneurs de la société Mooshe, qui par leurs créations nous démontrent que la jeunesse a des idées et que les religions poussiéreuses du passé ont perdu leur pouvoir et sont remplacées par l’internet, les nouvelles technologies et l’humour. Avec beaucoup d’humour aussi, nous nous réjouissons à l'avance de voir cet élu Valaisan accompagné de ses amis du clergé en soutane courir après les jeunes en planche à roulettes dans les rues de Lausanne.
Voir aussi Amende salée pour le skate blasphématoire
Quand aux raéliens valaisans ils font De la surenchère
Dernier rebondissement avec cet article Les raëliens «blasphèment» sur un site puis s'autocensurent
Retour au
Menu Principal Rael Expression

 

Publié dans Société

Commenter cet article