Fabius le nauséabon

Publié le par Alexis BARECQ

Raël Expression: le Rainbow Warrior est mort, vive le Rainbow Warrior !On reparle, un peu, du Rainbow Warrior

Fernando Pereira, photographe de l'organisation Greenpeace  meurt dans la nuit du 9 au 10 juillet 1985 sur le Rainbow Warrior, coulé par des agents français avec leurs bombes et méthodes de terroristes, dans le port néo-zélandais d'Auckland.

Raël Expression: le photographe de Greenpeace Fernando Pereira, tué par les agents secrets français

 

Le navire allait entamer une campagne de protestation contre les essais nucléaires français sur l'atoll de Mururoa, en Polynésie. Les deux agents de la DGSE , les "faux époux Turenge" (le commandant Alain Mafart et le capitaine Dominique Prieur), interpellés peu après par la police néo-zélandaise, ayant reconnu avoir posé les deux charges explosives sur le navire, avaient bien été condamnés par la Nouvelle-Zélande à 10 ans de prison pour homicide involontaire, leur procès a d'ailleurs été filmé et devrait être diffusé sur une chaîne néo-zélandaise cet automne, mais ils avaient ensuite été relâchés et sont retournés en France 18 mois plus tard. Règlement diplomatique, la lois c'est pas pour l'Etat c'est seulement pour les autres.
Raël Expression: le navire Rainbow Warrior, France-Greenpeace 1 à 0On reparle de l'affaire parce que Antoine Royal, frère de la candidate socialiste à la candidature Ségolène Royal, avait confirmé vendredi dans la presse que son frère Gérard, agent de la DGSE , avait participé à l'attentat qui avait coulé le bateau de Greenpeace, tuant le photographe néerlandais Fernando Pereira, et aurait même posé les bombes lui-même. Ces révélations ont conduit la police néo-zélandaise a vouloir réexaminer le dossier. Une porte-parole de la police a cependant précisé qu'il était encore trop tôt pour dire si ce nouvel examen mènerait à une réouverture de l'enquête, alors que  le Premier ministre néo-zélandais Helen Clark a fait savoir dimanche que son pays ne rouvrira pas l'enquête du fait que Paris et Wellington avaient conclu un accord diplomatique en 1991 empèchant de facto toute réouverture d'enquête.
L'appartenance de Gérard Royal, ancien nageur de combat, à la DGSE ainsi que son implication dans l'opération contre le Rainbow Warrior avaient été révélées par l'Express dès 1995.

Rappelant que "on n'est pas responsable de ce que fait son frère, son père ou sa soeur", les candidats à la candidature se serrent les coudes. En particulier Laurent Fabius, également candidat à l'investiture PS pour 2007, dénonce une manoeuvre et parle de "politique nauséabonde".

Ben voyons... Laurent Fabius était Premier ministre en 1985, au moment des faits !

A-t-il seulement condamné l'attentat du Rainbow Warrior ? Fait amende honorable ?
Exprimé clairement que de tels faits étaient aujourd'hui comme hier incompatibles avec la démocratie et un état de droit ?
Laissé la justice indépendante de la Nouvelle-Zélande faire son travail ?

Ou au contraire cautionné un honteux règlement diplomatique...

N'est-ce pas plutôt cette grande lâcheté politique et morale qui empeste. Jusqu'au ciel.
Bunny Mc Diarmid, directrice exécutive de l'organisation Greenpeace en Nouvelle-Zélande, est simplement désabusée: "Il semble qu'il y ait deux genres de terroristes ces jours-ci, les terroristes d'Etat étant ceux qui s'en sortent".

Retour au Menu Principal Rael Expression

Publié dans Société

Commenter cet article