Soyez prêts à revenir à l'Age de Pierre

Publié le par Alexis BARECQ

Raël Expression: chantage étasunien sur le pakistanLe président pakistanais révèle le chantage étasunien auquel il a été soumis

Sur le site de la Maison Blanche, on apprend que les forces de l'Histoire ont accéléré le développement de l'amitié entre les Etats-Unis et le Pakistan, selon les mots mêmes attribuées au président Bush. Voici pour la version officielle, les services de communication de la Maison Blanche font apparement du bon boulot.
La vérité est probablement toute autre: selon un article du Nouvel Obs le président pakistanais Pervez Musharraf a affirmé que les Etats-Unis, après les attentats du 11 septembre, avaient menacé de bombarder son pays et de le renvoyer à l'Age de Pierre s'il ne les aidait pas dans la "guerre contre le terrorisme".

Raël Expression: le président Pakistanais Pervez Musharraf en compagnie du criminel de guerre Georges W. BushIl faut certainement prendre cette affirmation très au sérieux car, selon l'agence Associated Press, Bush a assuré qu'il engagerait une action militaire au Pakistan si des renseignements indiquaient qu'Oussama Ben Laden ou d'autres dirigeants terroristes s'y cachaient. Autrement dit n'importe quand, selon son bon vouloir.
Une curieuse conception de la souveraineté des Etats et de l'ordre international.

Dans Les Clefs, le Prophète Raël nous fait part des conseils de nos  Créateurs, notament en ce qui concerne les menaces de violence:

Toute menace de violence doit être considérée aussi sévèrement qu'une action violente réalisée. Menacer d'être violent, c'est concevoir que cela soit possible et soit un moyen pour arriver à ses fins. Un être capable de manacer de violence un autre être est aussi dangereux qu'un homme qui a commis un acte de violence [...]

Un enseignement probablement transposable, à tout le moins en partie, aux relations entre les groupes humains que constituent les Etats-Nations tels que nous les connaissons sur Terre...

Retour au Menu Principal Rael Expression

Publié dans Imperium Americanum

Commenter cet article