De la justification de la violence

Publié le par Oryxa DORFEST

Incroyable vague de justification de la violence suite à l'agression d'un joueur italien en plein match de coupe du monde de football.

Le sportif professionnel français Zinedine Zidane, alias Zizou, héro national des gaulois, agresse sous les caméras un joueur italien en plein match de coupe du monde de football, en lui assénant au thorax avec sa tête un coup qui par chance restera sans gravité.

Que déclare le Président de la République , Jacques Chirac, lors de son allocution le 14 juillet, jour de fête nationale ? [...] Zidane [...] porte en lui les plus belles valeurs du sport, les plus grandes qualités humaines [...] fait honneur au sport français et à la France [...] est un homme de talent mais aussi un homme de coeur. [...]

 Il a oublié de préciser qu'il est aussi un homme de tête.

Zidane aurait été agressé verbalement... A-t-on désormais le droit de se faire justice soi-même ?

 Et voici les petits malins qui lancent la chanson opportuniste sur un air de zouk: la Chanson du coup de boule.

Extraits: Allez les bleus, Zidane il a frappé, Zidane il a tapé, Coup de boule, Le rital il a eu mal, Zidane il a frappé, L’Italien ne va pas bien, Zidane il a tapé, L'arbitre l'a vu à la télé, Zidane il a frappé, Mais la coupe on l'a ratée, On a quand même bien rigolé

 ...Très rigolo en effet, d'ailleurs les ritals apprécieront.

Ca me rappel une question posée par Raël au représentant extraterrestre qu'il a rencontré le 13 décembre 1973 et les jours suivants:

 Raël: Vous n'avez jamais de guerre entre les provinces de votre monde ?

 Réponse: Jamais, les compétitions sportives sont suffisamment développées pour supprimer l'instinct guerrier. [...] le fait pour les jeunes sujets de pouvoir risquer leur vie dans des jeux où il y a systématiquement, à chaque manifestation, plusieurs morts, supprime l'instinct guerrier en permettant à ceux qui le subissent trop intensément de l'assouvir au péril de leur propre vie sans entraîner ceux qui ne le veulent pas [...]

Il semblerait donc que le football, bien que modérément violent, ait une certaine utilité. Enfin bon, modérément violent... c'est compter sans Zizou ! N'est-ce pas, Chichi ? 

Retour au Menu Principal Rael Expression

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Société

Commenter cet article